Centuries of Silence: The Discovery of the Salzinnes Antiphonal Written by Judith Dietz with essays by Jean-Jacques van Ormelingen and Jennifer Bain

$49.99

Centuries of Silence: The Discovery of the Salzinnes Antiphonal showcases an exceptional cultural artifact made in 1554-55 for Dame Julienne de Glymes, prioress of the Cistercian Abbey of Salzinnes near Namur (Belgium).

Found in 1998, The Salzinnes Antiphonal is an illuminated chor book in the collection of the Patrick Power Library, Saint Mary's University, Halifax. It is unique among illuminated antiphonal manuscripts for its multiple images of named nuns, a musical record of devotion for the de Glymes family’s patronage, and leadership of that female-religious house.

The liturgical text, plainchant music and rare full-page illuminations make for a rich document the Renaissance.

  • Billingual
  • Sewn Soft Cover
  • 240 pages with over 150 images
  • 9.75 x 11.25 inches
  • $49.99 CAD
  • Written by Judith Dietz with essays by Jean-Jacques van Ormelingen and Jennifer Bain
    Published by the Art Gallery of Nova Scotia, 2017
  • ISBN 978-1-55457-764-4

Des siècles de silence : La découverte de l’antiphonaire de Salzinnes met en valeur un objet culturel exceptionnel fabriqué en 1554-55 pour Dame Julienne de Glymes, prieure de l’abbaye cistercienne de Salzinnes à Namur (Belgique). Depuis sa découverte en 1998 dans la collection de la Bibliothèque Patrick Power de l’Université Saint Mary’s à Halifax, des années de recherche et d’analyse ont permis son identification et sa conservation, pour aboutir à sa première exposition publique.

Parmi les manuscrits enluminés d’antiennes, l’antiphonaire de Salzinnes est unique par ses nombreuses images de religieuses identifiées par leurs noms. Elles agrémentent ce témoignage musical de la piété d’une communauté monastique en commémorant visuellement l’apport à ce couvent de la famille de Glymes, qui lui fournit patronage et supérieures. 

Le texte liturgique, le plain-chant et d’exceptionnelles enluminures sur pleine page font de cet antiphonaire le riche document d’une période : la Renaissance, d’un endroit : la Wallonie, et d’une communauté de religieuses cloîtrées : les soeurs cisterciennes de Salzinnes, qui y reprennent vie comme par enchantement, deux siècles après la dissolution de la vénérable abbaye.